• Lise Cormier, fondatrice

    Une architecte paysagiste passionnée d’horticulture !

    « D’une efficacité redoutable », comme la qualifient certains de ses collègues, Lise Cormier est titulaire d’un baccalauréat

    en architecture de paysage et d’une maîtrise ès sciences appliquées

    de l’Université de Montréal.

  • Comment l’idée des Mosaïcultures est née

    Lise Cormier est embauchée en 1984 pour superviser l’atelier d’architecture de paysage du Service des travaux publics de la Ville de Montréal. Il s’agit alors de l’équipe d’architectes paysagistes considérée comme la plus importante au Canada avec ses 100 employés. Dix ans plus tard, elle devient directrice du Service des parcs, jardins et espaces verts de la Ville de Montréal, poste qu’elle occupera de 1994 à 2002.

     

    Lors de sa création, le Service regroupe les espaces verts, les pistes cyclables, les places publiques ainsi que le Jardin botanique et le Fonds des équipements scientifiques (Biodôme, Insectarium et Planétarium). Au total, avec plus de 1200 employés, Lise Cormier gère un budget de plus de 100 M$ CAN.

     

    Au cours de cette période, elle lance la Fondation Marie-Victorin pour contribuer à la sauvegarde du patrimoine naturel de la ville, et ce, pour les prochaines générations.

     

    C’est en 1998, alors qu’elle cumule la double fonction de directrice du Service des parcs, jardins et espaces verts de la Ville de Montréal et directrice du jardin botanique de Montréal, que Lise Cormier a l’idée de créer la première compétition internationale de mosaïculture.

     

    Depuis, elle préside le Comité International de Mosaïculture duquel relève la compétition internationale et qui rassemble les directeurs des Parcs et Jardins des grandes capitales du monde. Elle est aussi vice-présidente exécutive et directrice générale de la corporation Mosaïcultures internationales de Montréal.

     

    La renommée de Mosaïcultures Internationales de Montréal et les succès remportés au cours des années ont dépassé le simple cadre de la compétition puisque les services de la corporation sont aujourd’hui réclamés partout dans le monde. Il faut dire que Lise Cormier s’implique personnellement dans le design des œuvres et à tous les niveaux des projets.

     

  • Quelques mots de notre fondatrice

    Radio-Canada a voulu connaître ce qui motive Lise Cormier!

  • Rôles, reconnaissances publiques et prix obtenus

    Élue « Personnalité de la semaine La Presse » à deux reprises, soit le 8 octobre 2000 et le 11 novembre 2013, Lise Cormier a siégé sur plusieurs conseils d’administration et accumulé plusieurs distinctions au fil des années. En voici quelques-unes :

     

    • Membre du conseil d’administration de la Société du parc Jean-Drapeau, de 2001 à 2004, et membre du Comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier de la Commission de la capitale nationale d’Ottawa, de 2003 à 2006.

       
    • Présidente du jury international aux prestigieuses Floralies de Liège organisées sous l’égide des Floralies de Gand et de la famille royale de Belgique, en 2003, Lise Cormier a été membre des jurys internationaux aux Floralies de Nantes, en 2001, ainsi qu’à Euroflora, en Italie, en 2001 et 2011.

       
    • En 2001, elle a également été honorée par la plus vieille société d’horticulture d’Amérique, la Massachussetts Horticultural Society, établie à Boston, qui lui a décerné la médaille d’or pour sa direction et ses idées innovatrices qui ont mené les parcs et espaces verts de Montréal à un niveau d’excellence inégalé.

       
    • En 2002, elle a reçu une Médaille commémorative du jubilé de la reine Élizabeth II, décernée aux Canadiens qui ont apporté une contribution significative à leur communauté et à leur pays.

       
    • Personnalité acadienne de l’année 2000, elle a été titulaire du Prix ambassadeur Télé-Québec, dans le cadre des Grands Prix Desjardins de la culture 2013 pour la région de Lanaudière où elle habite.

       
    • Membre de l’Association des architectes paysagistes du Québec et de l’Association des architectes paysagistes du Canada, depuis 1979, ainsi que de l’American Society of Landscape Architects, depuis 1986.

       
    • Lise Cormier a été intronisée au prestigieux Collège des Fellows de l’Association des architectes paysagistes du Canada, le 14 septembre 2012, et, en 2014, l’Association des architectes paysagistes du Québec lui a décerné le prix Frédérick-Todd qui vise à reconnaître les individus, membres de l’Association et membres du public, qui ont contribué de façon exceptionnelle à promouvoir l’architecture de paysage par leurs projets.
All Posts
×